Valérie Péronnet - « Jeanne et Marguerite »

Jeudi 13 mars 2014

  Jusqu'à fin mars se joue au théâtre La Bruyère la pièce « Jeanne et Marguerite ». Un monologue d'une heure, interprété par Françoise Cadol et mit en scène par Christophe Luthringer. Ce texte, écrit par Valérie Péronnet, n'est pas une fiction mais fait partager aux spectateurs une partie de la vie de cet auteur, qui en a d'ailleurs fait un roman.


  La pièce s'ouvre sur Jeanne arrivant sur scène et finissant son roman, en l'agrafant ou en ouvrant un livre de la bibliothèque, avant de s'en aller de scène et de revenir parmi le public tout sourire et fière d'avoir fini ce roman autobiographique, qu'elle va commencer à lire. Elle s'installe donc sur une chaise, derrière un bureau, en face du public, et l'histoire commence.


  Jeanne raconte l'histoire d'amour qu'a vécu son arrière-grand-mère, Marguerite surnommée Guita, qu'elle connait grâce à des lettres retrouvées. Ainsi elle nous parle de la première rencontre de Marguerite et Eugène, le départ de ce jeune homme pour ses études à Zurich, leur premier baiser, leur fiançailles, leur mariage au bout de six ans, la naissance de leurs deux filles Yvette et Odette, puis le départ d'Eugène pour la Première Guerre Mondiale qui le gardera. Les spectateurs suivent donc l'histoire d'amour qui se crée et grandit peu à peu entre ces deux personnages au fil du temps, grâce  aux cartes postales puis aux lettres qu'ils se sont envoyées et que leur arrière petite-fille interprète avec nostalgie.


  En plus de cette histoire d'amour, une autre est contée en même temps, celle de Jeanne, qui est plus moderne. Elle parle de cet homme rencontré sur internet dont elle tombe follement amoureuse, qu'elle ne voit que rarement et seulement lorsqu'il le veut. Un homme étrange qui intrigue le spectateur, dont elle ne connait rien, pas même le nom mais qu'elle appelle James. Ne se préoccupant pas de cela, elle tombe éperdument et désespérément amoureuse de lui jusqu'à ce qu'il se fasse tuer, sans qu'elle n'ait jamais pu apprendre quelque chose de sa vie, seul comptait l'amour qu'elle éprouvait à son égard.


  La pièce se termine par Jeanne, racontant son départ pour la Bretagne et son envie d'écrire un livre, et cette pièce par la même occasion, parlant de l'histoire d'amour vécue par Marguerite et Eugène. L'histoire de Jeanne et de son arrière-grand-mère s'alternent et s'entremêlent donc pendant près d'une heure, captivant l'attention du public qui veut savoir la suite de chacune de ces histoires d'amour, que cela soit celle poétique et du temps d'avant de Marguerite ou celle plus étrange et moderne de Jeanne.

  La mise en scène est intéressante, tout comme l'écriture mettant en parallèle deux histoires ainsi que leurs ressemblances, et chacune des vies racontées est différenciées par un jeu de lumières. Cependant, au début le spectateur a un peu de mal à comprendre qu'on lui narre deux histoires différentes, malgré l'actrice, qui sur scène passe d'un ton à l'autre et d'une émotion à l'autre pour faire comprendre de quelle histoire elle parle, et l'on peut d'ailleurs saluer son talent. Malgré cela, le début où l'on voit simplement Jeanne s'agiter dans tous les sens sur scène, est un peu long et inutile puisqu'il n'apporte rien à l'histoire, tout comme la fin qui aurait dû se terminer sur la fin tragique de ces deux histoires d'amour, plutôt que la présence d'une explication visant à faire partager aux spectateurs comment l'idée du roman et de cette pièce de théâtre ont émergées dans l'esprit de l'auteur.

  « Jeanne et Marguerite » est donc interprétée par une actrice talentueuse, Françoise Cadol, entrecoupée par moments d'une des deux voix offs qui dynamisent ses paroles. Au fil des minutes le public suit avec intérêt l'évolution de ces deux histoires et leurs similitudes. Le texte autobiographique de Valérie Péronnet est émouvant et fait sourire par moment, de plus on peut y voir une réflexion sur l'évolution du romantisme et de la façon d'exprimer son amour au fur et à mesure que le temps passe.
 
 
Victoire Panouillet
 
 
 
Articles connexes :
 

Victoire Panouillet 

 

 

 

 

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes

                   Victoire Panouillet

Mail : panouillet@gmail.com

 

 

Victoire Panouillet 

 

 

 

 

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes

                   Victoire Panouillet

Mail : panouillet@gmail.com

 

 

Victoire Panouillet 

 

 

 

 

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes

                   Victoire Panouillet

Mail : panouillet@gmail.com

 

 

Victoire Panouillet 

 

 

 

 

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes

                   Victoire Panouillet

Mail : panouillet@gmail.com

 

 

 

 

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes

                   Victoire Panouillet

Mail : panouillet@gmail.com

Tag(s) : #Pièce de théâtre

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :