Le Poète de l'Aube

Lundi 20 octobre 2014

  « Je est un autre », « Un raisonné dérèglement de tous les sens », « J’ai assis la Beauté sur mes genoux. - Et je l’ai trouvée amère », « On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans »… Autant de phrases connues et reconnues de tous, qu’un jeune poète a exprimées à un âge où il n’était encore qu’un lycéen.

  Le 20 octobre 1854 naissait Arthur Rimbaud et égrenant ses mots tel un Petit-Poucet rêveur, il continue toujours d’influencer notre société par ses écrits. Cent soixante ans après, certains lui vouent encore un dévouement et une admiration sans borne, proche du fanatisme. Symbole d’un naïf sentiment de liberté, de changement et de révolution, il est encore présent dans les manuels scolaires, certes, mais aussi dans les pièces de théâtre comme celle de Mathieu Bertrand « Deux chaises vides », mis en scène en 2007 par Bruno Nion, avec Jeremy Ferrari dans le rôle prestigieux de l'Ardennais, ou encore plus récemment la BD commerciale « Rimbaud l’indésirable », qui se veut mettre en avant la « partie oubliée » de la vie de Rimbaud.

  Partout dans le monde il est connu et admiré, alors pourquoi continue-t-il encore aujourd’hui à fasciner ? Chacun aura une réponse différente à cette question. Certains vous parleront de ses poèmes qui ont révolutionnés la poésie Française ainsi que de ses pamphlets d’une force incroyable. D’autre aborderont sa vie Romantique, à la recherche désespérée de liberté, d’une conquête de ses rêves et d’aventure ; de ses relations compliquées avec ses contemporains tel Verlaine, de son talent reconnu que tardivement sans qu’il ne l’ait peut-être jamais su.

  Oui, ce grand homme influence et continuera d’influencer notre société. On ne peut comprendre ce poète qui se maudissait lui-même, mais il intrigue par les valeurs qu’il incarnait. Par la vision de la vie et de la poésie qu’il a proposée, il a révolutionné à jamais notre histoire et dans un monde comme le nôtre en perpétuelle crise, on ne devrait pas oublier les trois valeurs les plus importantes qu’il prônait : liberté, courage et renouveau.

 

 

Victoire Panouillet

 

 

 

Aimer Rimbaud – cet enfant qui a brandi la foudre

et que la foudre a foudroyé !

Aimer Rimbaud – parce qu’il est né au pays

des Catastrophes et au pays de la Pureté.

- Parce qu’il a souffert et lutté ……………………………………………………………………………………

Aimer Rimbaud comme il le voudrait ……………………………………………………………………………………

La ferveur qu’il a allumée à travers le monde

n’est pas près de s’éteindre. Nous sommes privilégiés

de vivre dans l’air où il a vécu, nous comprenons mieux

peut-être ses gestes, son inspiration, son style.

Jean-Paul Vaillant

Le bateau ivre n°1 – janvier 1949

 

 

 

 

 

Petite note amicale :

Comme vous pouvez le remarquer, cet article n’a aucun rapport avec le monde de l’humour, on y retrouve quand même le nom de Jeremy Ferrari vous me direz, mais le rapport reste quand même vague…

En fait, cet article a été écrit pour la newsletter éphémère de mon lycée, qui est hélas effacée à chaque fin d’année…

Alors, en grande égocentrique que je suis, et aimant cet article que j’ai rédigé à la « gloire » d’un poète que j’admire plus que quiconque sur cette terre, je me suis sentie obligée de le poster ici. Non pas pour qu’il soit lu, car il n’intéressera que peu de gens, mais parce que je ne voulais pas qu’il tombe dans l’oubli, tout simplement.

 

 

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes

                   Victoire Panouillet

Mail : panouillet@gmail.com

Tag(s) : #Autre

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :