« Le Dîner »

Dimanche 18 janvier 2015

  Dimanche 18 janvier, à 17h, se jouait pour la deuxième fois de l’année le spectacle d’improvisation « Le Dîner », concept amené par Joan Bellviure au Théâtre de Belleville. Cette pièce originale et improvisée sur plus d’une heure et demie est interprétée par cinq comédiens de talents, qui sont en alternances : Jean-Philippe Buzaud, Olivier Descargues, Véronic Joly, Maria Monedero, Juliet O’Brien, Richard Perret et Jennie-Anne Walker.

  Le principe de cette pièce totalement improvisée est simple. Chacun des cinq comédiens part avec une partie du public, avant la représentation, pour lui poser une vingtaine de questions dont les réponses servent à définir la psychologie du personnage qu’il va devoir interpréter, mais aussi son rapport aux autres. Après cela, les spectateurs vont s’asseoir dans la salle et la pièce commence.

  Les premiers à être sur scène sont les deux hôtes, qui vont poser la situation initiale, avant que n’entrent à intervalles différents, les deux invités, dont un accompagné d’une personne que seul lui connait.

  Lors de cette représentation dominicale, on pouvait retrouver Juliet O’Brien et Richard Perret en hôtes recevant leurs ex conjoints : Jennie Anne Walker en urgentiste et Olivier Descargues en personnage croyant et malaisant, accompagné de Véronic Joly en fille facile, que seul lui connaissait. Pendant plus d’une heure, le public a pu suivre l’histoire de ces personnages, les voir évoluer eux et leurs paroles, le temps d’une représentation, avant de disparaitre, à la fin, pour laisser place à d’autres personnages et histoires qui se créeront le 26 janvier.

  Ce spectacle est impressionnant par la prestation des comédiens, qui arrivent à tenir une histoire cohérente sur une durée plutôt longue (une improvisation durant habituellement entre 2 et 6 minutes), tout en s’écoutant les uns les autres et en rebondissant sur chaque information donnée, car il ne faut pas oublier que les personnages connaissent des facettes des autres personnages que eux-mêmes ne connaissent pas, puisque c’est les spectateurs qui décident de tout dans cette pièce.

  Ces spectateurs sont d’ailleurs tenus en haleine tout le long de la représentation, car en plus d’être captivés par l’improvisation qui se crée sous leurs yeux généralement ébahis, ils cherchent souvent à retrouver les informations qu’ils ont proposées aux comédiens.

  « Le Dîner » est donc un spectacle d’une heure et demie totalement improvisé pendant lequel le temps passe beaucoup trop vite, grâce aux comédiens de talents présents à chaque représentation qui improvisent avec aisance, donnant l’impression que c’est facile de faire comme eux, alors que c’est loin d’être le cas. « Le Dîner » est donc à voir et à revoir, car en plus de ne pas s’ennuyer une minute, le public retrouve à chaque représentation des histoires et rôles différents. Pour assister à ce spectacle, c’est au théâtre de Belleville, les lundis 26 janvier et 2 février, pour les deux dernières !

 

Victoire Panouillet

 

 

Un reportage sur ce spectacle a d'ailleurs été réalisé pour le voir

 

 

Articles connexes :

 

 

 

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes

                   Victoire Panouillet

Mail : panouillet@gmail.com

Tag(s) : #Improvisation

Partager cet article

Repost 0