Noëllie Aillaud et Alexandre Schuers– « Un monsieur qui n’aime pas les monologues »

Vendredi 29 mai 2015

  Avec « Un monsieur qui n’aime pas les monologues »  Noëllie Aillaud et Alexandre Schuers, sous le regard d’Emilie Lecouvey à la mise en scène, interprètent des monologues de Georges Feydeau parfois oubliés ou peu connus du grand public.

  Avec un jeu d’acteur remarquable, ces deux comédiens transportent le public présent dans la salle dans des moments de vies burlesques de personnages parfois simples d’esprit, naïfs, excessifs voire même méchants, mais toujours touchants, faisant naitre de la compassion dans les cœurs des spectateurs qui les observent.

  Le premier monologue est celui d’un jeune homme condamné à mort puisqu’il a avoué, par bêtise et à tort, un crime qu’il n’avait pas commis et se débâtant avec le cercueil auquel il est attaché et dont il ne peut se défaire, il narre aux spectateurs sa mésaventure. Ce cercueil servira d’ailleurs par la suite de décor pour les autres monologues. Ainsi, sur la scène du théâtre le Proscenium, sont interprétés des personnages caricaturaux, sortis de l’imaginaire de Georges Feydeau, tel que deux personnes âgées trouvant les gens bien bêtes alors que par leurs propos illogiques, qui ont pourtant une cohérence pour eux deux, paraissent bien plus bêtes que ceux qu’ils dépeignent.

  Par ailleurs les textes de cet auteur de la fin du XIXe siècle retrouvent une nouvelle jeunesse plus qu’appréciable par une mise en scène moderne, comme pour le monologue adapté de façon très moderne sans que cela ne dénote, « Un coup de tête », d’une adolescente voulant être enlevée par Ernest avant de changer bien vite d’idée

  Pour finir ce spectacle, le fameux monologue éponyme du spectacle est interprété, « Un monsieur qui n’aime pas les monologues », avec un homme qui en dénonçant les monologues, en fait lui-même un, douce ironie !

  Par ce jeu d’acteur parfait et surprenant par la rapidité que les deux comédiens, Noëllie Aillaud et Alexandre Schuers, ont  à se mettre dans la peau d’un autre personnage, cette interprétation contemporaine des textes intelligents et satyriques de Georges Feydeau tournant en dérision des femmes et des hommes aux vies pour le moins tourmentées, n’est pas à manquer et cela tombe bien puisqu’ils joueront au Proscenium tous les dimanches du mois de juillet. A noter que la mise en scène sublime ces textes et que les spectateurs sortent de la salle avec une folle envie de relire les textes de cet auteur incontournable du vaudeville !

 

 

Victoire Panouillet

 

Une interview de Noëllie Aillaud et Alexandre Schuers a d'ailleurs été réalisée, pour la voir c'est par ici :

 

 

Articles connexes :

 

 

 

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes  

                  Victoire Panouillet

Mail : panouillet@gmail.com

Tag(s) : #Pièce de théâtre

Partager cet article

Repost 0