Chinois Marrant  – « La légende de Bun Hay Mean »

Lundi 13 juillet 2015

  Bun Hay Mean, alias Chinois Marrant, est un humoriste de talent à retrouver jusqu’au samedi 1er août à l’Apollo Théâtre, ancien Théâtre du Temple, avec un spectacle à l’humour acide dont le quart est basé sur l’improvisation et le reste sur ce qu’il a vécu.

   La première impression que l’on a en sortant de ce stand-up à la fois acide et incisif, dont la mise en scène est signée Papy, c’est de se dire que cet homme est fou. Oui, « fou ». Mais dans le bon sens du terme, un génie de l’humour !

  En effet, dans « La légende de Bun Hay Mean », ce dernier parle de ses origines Chinoises et les clichés qui vont avec, mais également de ce qu’il a observé autour de lui, comme lorsqu’il a quitté la province pour découvrir les joies de la vie Parisienne.  La salle ne s’emplit que rarement de silence, tant les spectateurs sont hilares toutes les deux secondes, à l’exception des moments où il fait passer des messages, sur Dieudonné ou l’homophobie par exemple. A la suite de ces messages qu’il fait passer l’air de rien,  captivant ainsi ses spectateurs, il enchaine une vanne réussie, faisant passer le public de l’écoute au rire en un clin d’œil.

  Par ailleurs, son spectacle est rempli d’improvisations toutes plus réussies les unes que les autres, et cette interaction avec le public permet d’instaurer une ambiance chaleureuse dans la salle. Et même si à de nombreuses reprises il improvise sur les spectateurs de la salle en étant parfois quelque peu vulgaire, il n’en est jamais réellement méchant, ayant l’air d’un humoriste très généreux.

  En plus d’avoir l’air généreux, c’est un humoriste talentueux mais surtout un improvisateur époustouflant qui déborde d’énergie sur scène, comme le démontre la fin de son spectacle qui est absolument à vivre !

  Dans « La légende de Bun Hay Mean », le comédien parle donc de lui et de ce qu’il a observé, avec beaucoup de dérision et d’entrain. Entre écoute et rire, le public le suit dans ses aventures et ses délires. De plus, ce spectacle est à voir et à revoir puisqu’il est en partie composé d’improvisations dignes de ce nom, à la fois originales et toujours réussies, rendant chacune de ses prestations uniques. Bun Hay Mean est donc à retrouver jusqu’au premier août à l’Apollo Théâtre et sera de retour sur scène à la mi-septembre dans ce même théâtre, pour ceux qui n’auraient pas le temps d’aller rire un peu plus d’un heure en sa compagnie dans les semaines qui arrivent !

 

Victoire Panouillet

 

Il nous a d'ailleurs accordé un interview à retrouver ici :

Articles connexes :

Articles connexes :Articles connexes :

 

 

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes

                   Victoire Panouillet

Mail : panouillet@gmail.com

 

Tag(s) : #One Man Show

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :