« Les aventuriers de l’improvisation »

Jeudi 10 Décembre 2015

  Jusqu’au 31 janvier 2015 se joue, à la Comédie Saint-Michel, le spectacle entièrement improvisé « Les Aventuriers de l’improvisation ». On y retrouve Karim Bouabid, Jean Bouvsse, Coralie Constantin, Kevin Grosset, Muriel Lorrain, Nicolas Mazzocco, Franck Pattein, Esther Barbe Quesnel, ainsi que Basil Yaiche.

  Les spectateurs entrent dans la salle de théâtre, pour s’y installer, tandis que les comédiens sont déjà sur scène, dans des habits de l’époque médiévale, et figés dans une pose. Les spectateurs s’installent tranquillement avant  que l’on ne vienne leur expliquer le concept de la soirée. Ils vont devoir donner deux mots qui permettront aux comédiens d’inventer une histoire qu'ils devront jouer pendant un peu plus d’une heure. De plus, cette histoire, se déroulera dans un moyen-âge fantastique et légendaire.

  Ce jeudi 10 décembre 2015 les deux mots que le public proposa furent « Excalibur » et « déchargé ». Après un petit temps de réflexion de la part des comédiens, le noir se fait dans la salle et l’histoire commence. Ce soir-là, l’histoire était celle d’un écuyer nommé Tic. Accompagnant son seigneur, Lancelot de l’Etang, ils se retrouvèrent en face d’un rocher dans lequel était inséré Excalibur. Lancelot tenta désespérément de l’extraire mais seul son écuyer réussit à prendre entre ses mains la fameuse épée, devenant ainsi roi de Grande-Bretagne, tandis que l’envahisseur Français arrivait à grands pas. Alors qu’à l’origine, ce nouveau roi, refusait de tuer et était contre la violence, il finit par vouloir dépeupler complètement la France, le pouvoir d’Excalibur le rendant assoiffé de sang.

  Les comédiens présents sur scène réussirent donc à créer une histoire cohérente pouvant durer sur la longueur. Ils ont réussi à composer cette histoire intéressante, en construisant diverses péripéties, pour que le public ne s’ennuie jamais, et puisse voir l’évolution des personnages que les comédiens arrivent à inventer avec rapidité.

   Ces improvisateurs sont impressionnants sur scène puisqu’ils se créent chacun un personnage, qui a sa place dans l’histoire qu’ils inventent au fil des minutes qui se déroulent. « Les aventuriers de l’improvisation » est donc un très bon spectacle d’improvisation qui sait divertir pendant un peu plus d’une heure grâce à la prestation de fabuleux improvisateurs rarement à court d’idées pour vous faire voyager dans un moyen-âge fantastique aux airs de contes.

  Par ce concept intéressant, changeant des formats d’improvisation habituels que l’on retrouve en match ou en cabaret, où les improvisations ne durent que quelques minutes, ils arrivent à créer sur la longueur une histoire cohérente avec simplement deux mots donnés par le public, et ce sans aucun filet pour les rattraper si l’histoire ne fonctionne auprès des spectateurs. Avec cette prise de risque, qu’ils arrivent à très bien gérer, ces différents improvisateurs jouent donc « les Aventuriers de l’improvisation », un spectacle qui change à chaque prestation puisque les mots sont différents à chaque fois, et qui est à découvrir, mais aussi à voir et revoir, jusqu’au 31 janvier 2016 à la Comédie Saint-Michel.

 

Victoire Panouillet

 

Articles connexes : 

(La pièce entièrement improvisée "Le dîner" se joue actuellement au Théâtre de Belleville, un spectacle idéal pour passer une soirée conviviale !)

(Michel Galabru et son incontournable spectacle ponctué de nostalgie est à retrouver au Théâtre Montmartre Galabru du 27 septembre au 30 décembre !)

 

 

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes

                    Victoire Panouillet

Mail : panouillet@gmail.com

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes

                    Victoire Panouillet

Mail : panouillet@gmail.com

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes

                    Victoire Panouillet

Mail : panouillet@gmail.com

Tag(s) : #Improvisation

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :