Pascale  Brun – « Finissons-en… c’est mieux pour vous »

Jeudi 26 novembre 2015

  « Finissons-en… c’est mieux pour vous » est un seul en scène, écrit par Pascale Brun et interprété par Thierry Debrune, qui se joue au Théâtre le Proscenium.

  Le seul en scène commence dans le noir. Seuls quelques bruits se font entendre et la lumière d’une lampe-torche se met à éblouir les spectateurs, jusqu’à ce que l’homme sur scène allume totalement la lumière pour faire apparaître le décor d’un salon qui n’est pas le sien. Cet homme, c’est Léonard, un tueur à gages à la psychologie complexe, qui est venu tuer sa centième victime. En ce jour si particulier, il attend avec patience sa nouvelle victime. Déambulant dans ce salon, il observe et étudie chacun des objets présents avant de ne faire la conversation à l’une des photographies encadrées de sa victime, le temps que cette dernière ne rentre chez elle.

  Ebloui par la lumière d’une lampe torche alors que le public est plongé dans la pénombre de la salle, ce dernier se retrouve donc embarqué par la suite dans la prestation de Thierry Debrune qui converse avec la photographie de sa prochaine victime, le temps qu’elle n’arrive. Il lui fait partager les pensées qui traversent son esprit, les évènements qui l’ont fait devenir l’homme qu’il est aujourd’hui, la façon dont il pourrait le tuer, les idées et anecdotes qu’il a en tête, s’interroge sur la vie que cet inconnu qu’il doit tuer peut avoir. Thierry Debrune arrive donc à digresser avec talent avec cette photographie, tout en incluant de manière ingénieuse les spectateurs dans cette scène qui les captive. 

  En effet, profitant du prétexte de discuter avec le portrait de l’homme qu’il doit exécuter, ce personnage de tueur à gages se présente aux spectateurs avec finesse, puisqu’ils l’entendent raconter ses propos. Cette idée ingénieuse, laisse le public penser qu’il est dans un endroit où il ne devrait pas être, comme s’il regardait un moment particulier.

  Le personnage qu’interprète Thierry Debrune se dévoile au fil des minutes et les spectateurs se prennent d’affection pour ce tueur à gages aux multiples victimes, qui se confie tout en déambulant de ce salon chic qui n’est pas le sien. Sans tomber dans les clichés habituels ou la violence, Thierry Debrune offre au public un personnage complexe, que le passé a fortement marqué.

  Le suspens se fait ressentir durant toute la prestation, chacun voulant savoir comment tout cela se finira lorsque la victime de Léonard rentrera chez elle, et la pièce de théâtre se finit comme elle a commencé, dans le noir et la lumière d’une lampe-torche, de façon ambiguë.

  « Finissons-en…c’est mieux pour vous » est donc un seul en scène remarquable, très bien écrit et mis en scène par Pascale Brun, et magnifiquement interprété par Thierry Debrune. Le public ne décroche pas une seule seconde grâce au jeu généreux de ce comédien, qui arrive à l’inclure dans sa prestation, alors qu’il parle au portait de sa prochaine victime. Ce seul en scène vous emmène donc dans un autre univers, celui de Léonard, tueur à gage, paraissant plus vrai que nature, qui raconte son histoire tout en la ponctuant d’anecdotes, en devenant même parfois émouvant.

  Le jeudi 17 décembre 2015 est pour le moment la dernière date parisienne de « Finissons-en… c’est mieux pour vous », n’hésitez donc pas plus longtemps pour réserver vos places !

 

Victoire Panouillet

 

Pascale Brun nous a d'ailleurs accordé une interview à retrouver ici :

 

Articles connexes :

(Entre émotion et rire, Rodolphe Sand joue son spectacle "Tout en finesse" jusqu'au 27 décembre au Théâtre le Mélo d'Amélie !)

(Sauvons les Dinosaures sont à retrouver tous les mercredi jusqu'au 30 décembre au Théâtre des Blancs Manteaux avec leurs saynètes originales et modernes!)

 

 

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes

                   Victoire Panouillet 

Mail : panouillet@gmail.com

Tag(s) : #Pièce de théâtre

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :