Olivier Chenille – « Derrière les montagnes  »

Samedi 4 juin 2016

  « Derrière les montagnes » est une pièce qui s’est jouée au Théâtre du Marais. Elle a été écrite par Olivier Chenille, qui est également à retrouver sur scène avec Joana Preiss.

  Sur scène deux personnes. A droite Catherine, interprétée par Joana Preiss. A gauche Sérioja, interprété par Olivier Chenille. Un froid se fait sentir entre les deux protagonistes, entre tristesse et rancœur. Sérioja a été adopté par Catherine qui l’a, selon lui, beaucoup moins aimé que son fils biologique, Antoine. Sous forme de témoignages, les deux personnages se répondent indirectement. Le public reçoit deux visions d’un même évènement.

 Sérioja jalouse l’attention qui est portée à Antoine qui a des troubles mentaux. Cette famille, qui était déjà loin d’être parfaite, se brise totalement à la suite du suicide d’Antoine. Les spectateurs découvrent alors que sous les airs hautains de Catherine, se trouve une mère dans la souffrance. Sérioja s’éloigne de ses parents adoptifs pour partir à la rencontre de ses parents biologiques. Revenant de son voyage, il est de retour en France et comprend que celle qui est sa véritable mère n’est pas celle qui l’a enfanté, mais celle qui l’a éduqué.

  Plongeant dans le désespoir, Catherine commet l’irréparable. Elle a tué son mari. La pièce de théâtre se termine sur Sérioja venant la voir durant son procès.

  « Derrière les montagnes » relate le destin tragique d’une famille qui n’arrive pas à se relever de la mort de l’un d’entre eux. Entre narration et confrontation, l’interprétation de Joana Preiss et d’Olivier Chenille est accompagnée de musiques et vidéos projetées. Les images illustrent de façon symbolique leur histoire, ce qui est ingénieux. Seul bémol, les citations affichées derrière les comédiens ne sont pas toujours visibles, ce qui est dommage.

  Outre cette erreur de mise en scène, la pièce est très intéressante. Emouvante et tragique, elle est interprétée très justement par Joana Preiss et Olivier Chenille. Leurs émotions sont canalisées, ils ne haussent jamais le ton, pourtant les spectateurs ressentent les sentiments intérieurs des personnages qu’ils interprètent. Le jeu tout en retenue est accentué par l’immobilité des comédiens, qui ne font que peu de déplacements sur scène. Ils restent la plupart du temps assis.

  « Derrière les montagnes » d’Olivier Chenille se jouait au Théâtre du Marais. Entre témoignage et confrontation, cette pièce de théâtre est touchante. Son format de 45 min est cohérent et suffisamment long pour faire vivre cette histoire qui n’est pas étirée dans le temps sans raison. Chaque scène a sa place et sert le récit de ces vies tourmentées.

Victoire Panouillet

 

Articles connexes : 

("Les anciennes odeurs" est une pièce de théâtre touchante et sincère qui se jouait au Théâtre du Marais) 

("Chef-d'oeuvre inconnu" est une magnifique adaptation d'une nouvelle d'Honoré de Balzac qui se jouait à l'Espace Beaujon !)

 

 

Retrouvez-nous sur : 

Twitter : @Critiqhumoriste 

Facebook : Critique Humoristes 

                   Victoire Panouillet 

Mail : panouillet@gmail.com

Tag(s) : #Pièce de théâtre

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :