Alfred de Musset – « Il ne faut jurer de rien »

Vendredi 15 juillet 2016

  « Il ne faut jurer de rien » est un proverbe dramatique signé Alfred de Musset qui se joue aujourd’hui à la Comédie Saint Michel  avec une mise en scène réalisée par Laurent Czerniak. Sur scène, le public peut retrouver Laurent Czerniak, Elisa Perrot, Nicolas Lemaire, Svetlana Semusheva, Guido Reyna, Sébastien Bourbon, Dominique Fouilland, Mari Crapanzano, Charlotte Marcoueille, Vanessa Dieu, Isabelle Sprung, Nicolas Pluyaud, Clément Filluzeau et Muriel Lemarquand.

 

  « Il ne faut jurer de rien » est une courte comédie en trois actes qui affirme qu’il ne faut jamais être trop sûr de soi, car tout peut changer du jour au lendemain. Elle a été écrite en 1836 par Alfred de Musset et est aujourd’hui jouée sur la scène de la Comédie Saint Michel. L’histoire relate celle de Valentin. Il est un jeune homme de 25 ans habitué à demander de l’argent à son oncle qui refuse à présent de lui en prêter, à moins qu’il ne se marie. Mais Valentin refuse catégoriquement de se marier, car selon lui, cela serait prendre le risque d’être trompé. Pour démontrer ce qu’il avance, il décide de se rendre chez sa promise, Cécile, sans qu’elle ne sache qui il est. Valentin prend alors le pari de la séduire en seulement huit jours auprès de son oncle.

  La version qui se joue à la Comédie Saint Michel est un peu particulière. Outre les personnages de Musset, deux clowns se trouvent également sur scène. Ils commentent et arrêtent les scènes selon leur bon vouloir. Ils déstabilisent les spectateurs en interagissant bien souvent avec eux. Le public est souvent surpris par la prestation des comédiens et la mise en scène choisie. Leur adaptation du texte de Musset est burlesque et absurde.

  En entrant dans la salle, les spectateurs ne s’attendaient pas une seule seconde à voir une interprétation aussi déjantée et surprenante du texte d’Alfred de Musset. Cette adaptation plaît à certains, déplaît à d’autres. Il est à noter qu’il ne faut pas s’attendre à voir une interprétation classique de la pièce de théâtre « Il ne faut jurer de rien ». Les amoureux des mots d’Alfred de Musset pourraient parfois être un peu déçus de voir les scènes coupées par les deux clowns et de voir la touche de l’auteur se perdre dans l’interprétation burlesque du texte.

  Cette interprétation du texte d’Alfred de Musset déstabilise les spectateurs. Il ne faut pas aller voir cette adaptation dans l’espoir d’y découvrir l’histoire et l’intrigue d’Alfred de Musset, mais plutôt pour découvrir une prestation atypique pleine d’énergie qui revisite un classique. La prestation des comédiens est dynamique et les interventions des deux clowns apportent une touche de modernité à ce texte du XIXe siècle.

 

  Cette adaptation atypique de la comédie « Il ne faut jurer de rien » d’Alfred de Musset est à retrouver à la Comédie Saint Michel tout l’été, mais également à l’Espace du Pont d’Avignon tous les jours jusqu’au 30 juillet dans le cadre du Festival d’Avignon.  

Victoire Panouillet

Articles connexes : 

(Avec son spectacle au fil rouge intéressant, "Cinquante nuances de girls", Rébecca Saada est à retrouver au Théâtre la Cible tout l'été !)

(Donel Jack'sman est à retrouver au Sentier des Halles avec un stand-up original et dynamique, mêlant sketchs et improvisations !)

 

 

Retrouvez-nous sur :

Twitter : @Critiqhumoriste

Facebook : Critique Humoristes

                   Victoire Panouillet 

Mail : panouillet@gmail.com

 
Tag(s) : #Pièce de théâtre

Partager cet article

Repost 0